Recherche personnalisée

26 janvier 2015

Mercedes CLK GTR 1997

En 1997 le championnat BPR GT créer en 1994 par Jürgen Barth, Patrick Peter et Stéphane Ratel reçoit le soutien de la FIA et devient à cette occasion le championnat du monde FIA GT. Les McLaren-BMW F1 GTR sont toujours là, victorieuse au classement général des 24 heures du Mans 95 et des saisons 95 et 96 du championnat BPR. Porsche est de retour avec une évolution de sa 911 GT1 qui réalisa le doublé en classe GT1 de l'édition 1996 du Mans devant trois McLaren privées et gagna les trois courses où elle fut alignée à la fin du BPR GT 96. Pour le nouveau championnat FIA GT 1997, l'équipe officielle Porsche se réserve l'exclusivité de sa nouvelle 911 GT1 qui évolue en type 996 et McLaren présente une F1 GTR à empattement plus long, mais ce dont tout le monde parle en cette intersaison, c'est l'arrivée de Mercedes qui voit dans le FIA GT une excellente opportunité d'aller affronter McLaren-BMW et Porsche, replaçant par la même occasion ses pilotes issus du DTM dans trois de ses nouvelles flèches d'argent nommées CLK GTR. Pour la première édition du championnat FIA GT, les Mercedes CLK GTR remportèrent 6 des 11 courses du calendrier, le doublé constructeur et pilote avec Bernd Schneider, devant Steve Soper et sa McLaren-BMW officielle. C'est d'ailleurs les McLaren F1 de l'équipe officielle BMW Motorsport-Schnitzer qui gagnèrent les cinq autres courses. Porsche AG se plaça seulement quatrième du championnat constructeurs avec ses 911 GT1, derrières les McLaren privées du Gulf Team Davidoff.
Mercedes CLK GTR 1997
Pour la saison 1998 Porsche revient avec une nouvelle évolution de sa 911 GT1 avec pour la première fois un châssis en carbone , afin de concevoir une voiture dans l'esprit de la CLK , mais comme l'année précédente , en championnat elles seront totalement dominées par les Mercedes. Porsche AG prit quand même sa revanche en réalisant le doublé au 24 Heures du Mans avec ses 911 GT1 , les toutes nouvelles CLK LM ayant abandonnées toutes deux sur des pannes mécaniques au bout de deux heures de course , d'autant plus dommage qu'elles étaient les plus rapides lors des qualification avec la pole position. Après le fiasco du Mans et dès la troisième course du championnat FIA , les nouvelles CLK LM V8 , plus légère et aussi puissante remplacèrent les CLK GTR V12 de l'équipe d'usine Mercedes-AMG. Au total Mercedes remporta les dix courses de la saison , deux victoires pour les CLK GTR et huit victoires dont six doublés pour les CLK LM qui les remplacèrent , les deux équipes officielles se partageant cinq victoires chacune , c'est le duo Zonta/Ludwig qui sera sacré champion du monde des pilotes face à Mark Webber et Bernd Schneider , pour 8 points. Cette année 1998 sera aussi celle de la victoire des McLaren-Mercedes MP4-13 et de Mika Häkkinen pour les titres constructeurs et pilotes au championnat du monde FIA Formula 1, soit le doublé F1 et GT1 pour Mercedes.
Mercedes CLK LM 1998
La saison 1999 aura vu disparaître la catégorie GT1 du championnat FIA GT et après ses 4 titres (2 pilotes et 2 constructeurs) en 1997 et 98, Mercedes revient au 24 heures du Mans avec un nouveau prototype portant le nom de CLR, en catégorie LMGTP (Le Mans Prototype), nouvelle catégorie créée exclusivement pour le 24 heures du Mans, avec la ferme intention de faire oublier l'échec cuisant subit par les CLK LM. Le Mans est pour Mercedes et tout autre constructeur la course la plus médiatisée et donc de loin la plus importante pour les retombées marketing. La nouvelle catégorie LMGTP permet aux constructeurs comme Toyota, Nissan, BMW et Mercedes de participer à la célèbre course sans avoir à se soucier d'une homologation pour route et de concevoir un prototype spécifiquement étudié pour la course Sarthoise. Les Mercedes s'y montreront compétitive mais après une série de spectaculaires et tristement célèbre accidents, Mercedes retira la dernière CLR engagée. Après ça Mercedes se retira définitivement des 24 heures du Mans.
Mercedes CLR 1999
Mercedes CLK GTR 1997
V12 5986 cm3
600 ch à 7000 tr/m
700 nm à 3900 tr/m
1005 kg à sec
Poids moteur : 230 kg
345 km/h
L/l/H en M : 4,85.5 / 1,95 / 1,10
Mercedes CLK LM 1998
V8 4986 cm3
600 ch
940 kg à sec
Poids moteur : 155 kg
360 km/h
L/l/H en M : 4,90 / 1,99.9 / 1,11.9
Mercedes CLR 1999
V8 5271 cm3
600 ch à 7000 trs
900 kg à sec
Poids moteur : 163 kg
L/l/H en M : 4,89.3 / 1,99.9 / 1,01.2
Pour satisfaire aux spécifications de la catégorie GT1 en 1997 , Mercedes assembla au total 25 exemplaires en version routière de la CLK GTR . Sur les 25 châssis 19 sont des coupés et 6 des roadsters. Toutes n'ont pas été vendues, quelques exemplaires étant restées la propriété de Mercedes. Quant à la CLK LM de 1998 celle-ci n'a été produite en version routière qu'en un seul et unique exemplaire. Leurs valeurs aujourd'hui dépassent le prix de vente initial qui était de l'ordre des 11 millions de francs en 1998, soit environ 1,7 millions d'euros.
Exemplaire unique de la Mercedes CLK LM en version routière.
Pour la version de route quelques éléments ont été modifiés comme l'aileron arrière qui a entièrement été redessiné pour paraître plus civilisé. L'intérieur recouvert d'alcantara, de carbone et de cuir pour les baquets s'inspire très fortement du coupé CLK de série dans son dessin. L'équipement y est minimaliste bien sur, mais la climatisation est quand même montée de série.
Mercedes CLK GTR Roadster 2002
Les ingénieurs d'AMG sont partis du V12 6.0 litres atmosphérique du roadster SL 600 r129 pour motoriser la CLK GTR. L'objectif pour Mercedes était un allègement du bloc et une hausse significative des valeurs de rotations. IL perd une trentaine de kg grâce à l'emploi de matériaux élaborés : bielles en titane, pistons forgés, volant moteur allégé et dans le même temps la cylindrée passe de 5987 à 6896 cm3. La puissance évolue considérablement pour atteindre 612 chevaux à 6800 tr/m et un couple de 775 newton-mètre à 5250 tr/m, contre 394 ch à 5200 tr et 570 nm à 3800 tr/m sur le SL 600. Objectifs largement atteints. Sur les 25 exemplaires de CLK GTR construites, il en existe trois avec le V12 7.3 litres des SL 73 AMG et Pagani Zonda. Trés peu d'informations sont disponibles, seule certitude le moteur a été monté sur le châssis numéros 1 par AMG. Aussi sur les CLK GTR 7.3 seule une reçu l'appellation officielle SuperSport. Voila ce qui semble être ci-dessous la fiche technique la plus officielle sur cette version.
Ici le V12 d'une CLK GTR Roadster. Le carbone est présent absolument partout où cela est possible.
La Mercedes CLK GTR est une voiture de course et ne possède aucun point commun avec le CLK w208 évidemment , si ce n'est les bloc optiques avant et arrières. Le châssis monocoque dont la cellule centrale ne pèse que 87 kg et la carrosserie sont entièrement réalisés en fibre de carbone. Les suspensions avants et arrières sont à double ressort hélicoïdaux et triangles superposés , les disques de frein perforés et ventilés en 380 mm à l'avant et 355 mm à l'arrière sont tous pincés par des étriers fixes à 6 pistons.
Mercedes CLK GTR 6.9
V12 48 s , 6896 cm3
612 ch à 6800 tr/m
775 nm à 5250 tr/m
1470 kg - à vide DIN
0 à 100 km/h : 3,8 s
0 à 200 km/h : 9,9 s
1000 m d/a : 19,8 s
320 km/h (limitée)
Mercedes CLK GTR 7.3 SuperSport
V12 48 s , 7291 cm3
664 ch à 6500 tr/m
786 nm à 5250 tr/m
1440 kg - à vide DIN
0 à 100 km/h : 3,5 s
0 à 200 km/h : 9,5 s
350 km/h