Recherche personnalisée

16 février 2015

Renault Mégane RS R26.R 2008

Depuis maintenant plus d'une décennie, Renault était devenue le constructeur français le plus offensif en matière de voitures sportives avec son département Renault Sport, qui depuis la Clio Williams s'était fait une belle place si ce n'est la meilleur sur le marché et dans le cœur des amateurs de voitures de sport française. L'exposition médiatique des victoires en Formule 1 est la qualité des productions RS n'étaient pas étranger à ce succès. Alors après les Megane F1 team R25 et R26 pour célébrer ses victoires en championnat du monde FIA Formula One en 2005 et 2006 avec Fernando Alonso, chez Renault Sport ils lâchaient une ultime version nommée R26.R, pour commémorer la fin de carrière à succès de la Megane x84. Limitée à 450 exemplaires dont seulement 126 pour la France et avec un temps record à l'époque pour une traction en 8'16"9 sur le célèbre circuit du Nürburgring réalisé le 23 Juin 2008 par le pilote Renault Vincent Bayle, la Megane R26.R s'imposait comme la référence de sa catégorie.
Extérieurement la Megane R26.R est immédiatement reconnaissable à son capot carbone, son nouveau becquet et ses strippings inédits qui ne la font pas passer inaperçu. Elle est proposée en sept teintes différentes dont trois nouvelles, le Gris Lune, le Blanc de Nacre et le Bleu Dynamo. Elle reçoit des jantes en 18 pouces rouge de série qui accentue le caractère exclusif de l'auto, des noirs sont disponible en option. Les antibrouillards avants, l'essuie et lave glace arrière ont étaient supprimé. A l'intérieur elle fait l'impasse sur bon nombres d'équipements, les sièges et ceintures de sécurité arrière disparaissent aussi. Les sièges baquets Sabelt en carbone sont dotés de harnais (homologués pour la route, une première dans la catégorie), la climatisation manuelle reste de série et l'automatique en option. Une plaque apposée sur la console centrale avec une numérotation propre à chaque pays souligne le caractère exclusif de la voiture de même que le tracé et le temps réalisé sur le Nurburgring sérigraphiés sur les vitres de custode qui sont en polycarbonate tout comme la lunette arrière.
Le moteur 4 cylindres 2.0 Turbo 16 soupapes reste inchangé par rapport à la R26 F1 Team, il développe toujours 230 chevaux à 5500 tr/mn et un couple maximum de 310 newton-mètre à 3000 tours. La force de ce moteur est sa large plage d'utilisation, en effet sa courbe de couple est plutôt impressionnante avec 90% de celui-ci, soit 279 nm disponible entre 2000 et 6000 tr/mn. Il est associé à une boite manuelle six vitesses dont la commande à été raccourcie pour réduire le temps de passage des rapports. En option une ligne d'échappement en titane est disponible, plus légère que la ligne classique, elle permet une meilleur vocalise du 2.0 Turbo.
La chasse aux kilos à été sans concessions pour Renault Sport, la Megane R26.R pèse 123 kg de moins qu'une R26 F1 Team pour un poids total données à 1232 kg DIN. Même la majorités des insonorisants ont été retirés. Au niveau de la base roulante, train avant et arrière évoluent pour garantir une efficacité maximum en comportement et en motricité. L’architecture du train avant à pivot indépendant est conservée mais l’ensemble des pièces constitutives de la liaison au sol sont spécifiques. Le différentiel à glissement limité garde le même taux de transfert que la F1 Team R26 soit (33%). Le système de freinage conserve ses Brembo à 4 pistons à l'avant avec des disques en 312 et 300 mm par contre ceux-ci ne sont plus percés mais rainurés, ce qui améliore encore l'efficacité et l'endurance du freinage. La monte pneumatique et du Toyo Proxes R888 225/40R18 en option ou du Michelin Pilot Sport 2 en 235/40 R18 de série.
  • 4 cyl. turbo 16 s , 1998 cm3
  • 230 ch à 5500 tr/m
  • 310 nm à 3000 tr/m
  • 1232 kg - à vide DIN
  • 0 à 100 kmh : 6,0 s
  • 1000 m d/a : 25,9 s
  • 235 km/h
  • Nürburgring : 8'16"9
  • L/l/H en M : 4,23 / 1,78 / 1 ,44
  • Voies Av/Ar : 1,51.7 / 1,52
  • Empattement : 2,62.5 m