Recherche personnalisée

23 mars 2019

Mercedes-AMG GT R Pro 2019

Lancée en 2015 et assurant le rôle de super-sportive chez Mercedes-AMG, la GT reçut dès 2017 un premier lifting cosmétique et l'adjonction de deux nouvelles spécifications avec les GT C et GT R, en plus des GT et GT S évoluées. En novembre 2018 lors de la présentation du deuxième mais plus léger lifting de la gamme, Mercedes-AMG présenta la GT R Pro, une série spéciale dont la production mondiale sera limitée à 750 exemplaires. Cette spécification encore plus poussée a démontré être capable de finir un tour sur la Nordschleife en 7'04"632, signée par le pilote maison en championnat GT, Maro Engel, vainqueur des 24 heures du Nürburgring au volant d'une Mercedes-AMG GT3 et qui est donc certainement un des mieux placés pour en extraire la quintessence. À ce jour cela fait tout simplement d'elle la Mercedes homologuée pour la route la plus rapide sur piste de tous les temps, en attendant une éventuelle AMG GT sous le label Black Series pour sa fin de carrière.
C'est la GT R qui la première se para de la nouvelle calandre à grille inversée reprise quelques mois plus tard sur toute la gamme lors du restylage 2017. Élégante dans sa version de base, elle devient carrément méchante dans sa spécification GT R. Sa carrosserie est dictée par une aérodynamique active et passive très poussée, qui a encore été améliorée sur la GT R Pro, en s'inspirant des Mercedes-AMG GT3 et GT4 de compétition. La GT R Pro intègre toutes les options et attributs carbones possibles qui comprennent à l'extérieur le pavillon de toit, le diffuseur arrière et les rétroviseurs en fibre de carbone entre autres. L'intérieur reçoit le même traitement à l'image de la coque des sièges baquets, dont l'assise est recouverte de cuir et d'alcantara, autres matières qui cohabitent avec les inserts carbone dans cet habitacle très typé course à la qualité et aux finitions irréprochables.
Toute la partie mécanique reste la même que sur la GT R. Le V8 4.0 litres bi-turbo placé en position centrale avant et longitudinale délivre une puissance de 585 ch à 6250 tr/m et un couple de 700 nm entre 1900 et 5500 tr/m. Si sa souplesse est remarquable, sa vitesse de rotation maximum de 7000 tours/minutes l'est tout autant pour un moteur suralimenté dont les surpuissantes vocalises s'échappent par une ligne d'échappement en titane. La puissance est transmise aux roues arrières via un arbre de transmission en carbone léger et très résistant à la torsion. Le puissant V8 est associé à la boîte de vitesse automatique AMG Seedshift DCT 7G à double-embrayage et 7 rapports, placée sur l'essieu arrière elle favorise une répartition des masses idéale.
La GT étant une auto déjà très performante dans sa version de base, les ingénieurs sont parvenus à extraire un gros potentiel de ce châssis au fil des évolutions, avec notamment l'apport significatif des roues arrières directrices, de série à partir de la spécification GT C. Si la GT R faisait déjà l'effort de réduire sa masse avec des ailes avant en carbone et arrières en aluminium et la ligne d'échappement en titane, on l'a vu la GT R Pro va plus loin en intégrant tous les appendices en carbone possibles de série. La barre de torsion en carbone présente derrière les sièges sur la GT R laisse place à un arceau en acier rigidifiant la caisse de manière plus optimale. Les décélérations sont assurées par le système de freinage AMG carbone-céramique de série avec des disques en 390 mm à l'avant et 360 mm à l'arrière, mordus par des étriers à 6 et 4 pistons. Comme toutes les AMG moderne de nombreux paramètres sont ajustables, comme la compression et la détente des suspensions nommées AMG Ride Control, la réponse du moteur, la vitesse de passage des rapports ou encore le contrôle de traction. Evidemment vu l'orientation extrême de l'auto, la notion de confort est plus relative que dans une berline AMG à l'inverse des réglages pistes plus poussés.
  • V8 biturbo 32 soup. 3982 cm3
  • 585 ch à 6250 tr/m - 7000 max
  • 700 nm de 1900 à 5500 tr/m
  • 1555 kg à vide din
  • 0 à 100 km/h : 3,6 s
  • 0 à 200 km/h : 10,0 s ±
  • Vmax : 318 km/h
  • Nürburgring : 7'04"632
  • Voies Av/Ar : 1725/1710 mm
  • Empattement : 2630 mm
  • Aucun commentaire: