Recherche personnalisée

1 mars 2019

Nissan 370 Z Nismo 2013

Après une cinquième génération appréciée et qui rencontra un vrai succès d'estime en Europe, la sixième génération de Nissan Z, nommée 370 Z en référence à la cylindrée de son moteur, fut présentée au salon de Los Angeles en Novembre 2008 et arriva l'année d'après, en remplacement de la 350 Z. En 2013 sort des ateliers du département sport de Nissan, la 370 Z Nismo. C'est avec elle et la Nissan GT-R Nismo l'année d'après, que la sous-entité sportive du constructeur nippon fit une entrée remarquée en Europe. La 370 Z Nismo était vendue environ 45 000 euros.
Très belle est démonstrative dans la livrée Nismo aux liserés rouges, cette 370 Z ne laisse aucune place au doute quant à ses performances rehaussées. Le kit carrosserie est élargi pour accueillir des voies plus importantes, l'aileron arrière fixe en impose tout comme le diamètre des sorties d'échappements augmenté à 120 mm. Les jantes de 19 pouces sont spécifiques de même que les étriers rouges siglés Nissan. Très bien équipée, cette 370 Z se pare d'un habitacle aux surpiqures rouges, de nouveaux baquets Nismo au très bon maintien ainsi que d'un volant en alcantara avec rappel de point milieu.
Complètement à contre-courant des motorisations turbocompressés qui équipent la plupart des sportives modernes, la 370 Z Nismo avec son gros V6 atmosphérique de 3.7 litres, est assurément une des dernières espèces du genre. La puissance spécifique est respectable avec 93 ch/litre soit 344 chevaux, ceux-ci sont qui plus est obtenus à un régime moteur fort appréciable de 7400 tr/m. Le couple tire lui aussi pleinement parti de la cylindrée avec 371 nm à 5200 tr/m. Cette puissance est transmise sur les roues arrières. La Nismo n'est disponible qu'avec la boite manuelle à 6 vitesses mais son guidage précis et ses débattements courts distillent un vrai plaisir.
Le châssis a lui aussi été optimisé par Nismo avec l'adoption d'une barre anti-rapprochement apportant plus de rigidité, les barres anti-roulis sont d'un plus gros diamètre et les suspensions plus fermes. Le freinage propose des disques en 356 mm à l'avant et 350 mm à l'arrière écrasés par des étriers à quatre et deux pistons. Le seul embonpoint est le poids supérieur de 39 kg comparé à une 370 Z classique ce qui lui fait passer les 1,5 tonnes. Cela ne l'empêche pas d'être une auto réellement efficace sur piste et joueuse avec une aisance au survirage sur l'accélérateur mais très stable sur les gros freinages, qui profitent de la monte pneumatique en 245/40/19 à l'avant et 285/35/19 à l'arrière.
  • V6 3696 cm3, 24 soupapes
  • 344 ch à 7400 tr/m
  • 371 nm à 5200 tr/m
  • 1535 kg din
  • 0 à 100 km/h : 5,2s
  • 0 à 200 km/h : 21,0 s ±
  • 250 km/h
  • Voies Av/Ar : 1555/1580 mm
  • Empattement : 2550 mm
  • Aucun commentaire: