Recherche personnalisée

23 décembre 2015

Peugeot 205 Turbo 16 1984

Le 22 Février 1983 sortait la Peugeot 205, ce modèle était d'un enjeu économique radicale pour la marque sochalienne, il en allait tout simplement de la survie de l'entreprise. Dans le but de dynamiser l'image et les ventes de la nouvelle venue, Jean Todt, alors responsable de la compétition chez Peugeot, se voyait confier la mission d'un engagement en championnat du monde des rallyes dans le très médiatisé et populaire groupe B. Dès 1984 pour ses débuts dans la discipline, la Peugeot 205 Turbo 16 fit trembler la concurrence en remportant 3 des 5 spéciales auxquels elle prit part, aux mains d'Ary Vatanen. L'année d'après pour sa première saison complète en 1985, elle domina la concurrence en gagnant 7 des 12 spéciales de la saison, Peugeot remporta les titres constructeurs et pilotes avec Timo Salonen, Ary Vatanen étant lui forfait suite à sa violente sortie de route lors de la huitième épreuve au rallye d'Argentine qui lui vaudra 18 mois de convalescence. L'année 1986 sera la dernière du groupe B, Peugeot Talbot Sport domina encore le championnat avec la Peugeot 205 Turbo 16 évolution 2, en s'imposant sur 6 des 13 épreuves de l'année et remporta de nouveau les titres constructeurs et pilotes avec Juha Kankkunen comme nouveau champion. Suite aux multiples accidents aux fins souvent tragiques, la FIA décida de supprimer la catégorie groupe B pour 1987. Sans catégorie de rallye acceptant la 205 Turbo 16, Peugeot va alors engager sa redoutable machine à gagner au Paris-Dakar, elle y triompha en 87 avec Ary Vatanen et en 88 avec Juha Kankkunen. Elle remporta aussi a 4 reprises consécutivement le championnat européen FIA de Rallycross entre 87 et 90 en division GT ainsi que le championnat allemand d'endurance, le VLN sur le Nürburgring nordschleife en 1987. Comme toutes voitures évoluant en championnat du monde des rallyes, la Peugeot 205 Turbo 16 fut produite en série à 200 exemplaires, soit le minimum imposé par le règlement de la FIA. Elle était vendu au prix de 290 000 de nos francs, environ 44 000 euros.
La Peugoet 205 Turbo 16 partage très peu de chose avec le modèle de grande série, si ce n'est la calandre, les phares avant et arrières ainsi que les portes. Le reste ne laisse aucun doute quant à ses origines venue du rallye, la véritable voiture de course étant quasiment en tout point identique. L'intérieur, à l'image de son arceau, présente lui aussi très peu de similitude avec une 205 de base, le volant est lui repris des toutes premières 205 GTI 1,6, avec en prime l'inscription Turbo 16 en son centre. Les magnifiques sièges baquets de même que la console centrale sont spécifiques à cette version. Toute la partie arrière est supprimée et laisse place à la mécanique de cette 205 hors du commun.
Peugeot va reprendre pour base son moteur 4 cylindres de la gamme XU avec bloc et culasse en alliage d'aluminium. Sur la 205 Turbo 16 la cylindrée est de 1775 cm3 et la culasse à 16 soupapes avec double arbre à came en tète, devenant pour l'occasion le premier moteur 16 soupapes commercialisé par Peugeot. Il fait aussi appel pour la première fois à la suralimentation avec un turbo KKK soufflant à 0,7 bar. Le XU8 T est implanté en position centrale arrière et transversale, la puissance est transmise aux 4 roues motrices via une boite manuelle à 5 rapports. Dans sa version de route la puissance développe seulement un 'modeste' 200 chevaux à 6750 tr/m et un couple de 255 newton-mètres à 4000 tr/m, en comparaison des 350 ch de l'évolution 1 ou 430 ch et 500 nm de l'évolution 2. Le potentiel châssis et moteur étant sous exploité, Peugeot commercialisa le kit PTS (Peugeot Talbot Sport), allégeant la voiture d'une centaine de kg et portant la puissance à 300 ch à 6500 tr et 345 nm à 4500 tr/m. La partie moteur reprend les arbres à cames à levée supérieure et les pistons de l'évolution 1. Le système d'injection et le turbo ne change pas mais il voit sa pression de suralimentation passé à 0,85 bar. Avec le kit PTS les performances ce rapprochent cette fois d'une évolutions 1 ...
Peugeot 205 Turbo 16 Evolution 1 1985
La Peugeot 205 Turbo 16 repose sur un châssis monocoque en acier, avec un assemblage tubulaire à l'arrière qui sert de support au moteur, à la transmission et à la suspension. Les amortisseurs sont à doubles triangles et ressorts hélicoïdaux. La hauteur de caisse est ajustable avec un débattement variable des amortisseurs pour une utilisation asphalte ou terre. Sur la série 200, le poids s'élève à 1145 kg DIN pour un rapport poids-puissance de 5,7 kg/ch. Avec le kit PTS - Peugeot Talbo Sport - et sa puissance de 300 ch pour seulement 1035 kg DIN, on obtient un très impressionnant 3,4 kg/ch, proche de la voiture qui courait en rallye. Les freins sont équipés de 4 disques ventilés en 273 mm mordus par des étriers mono-pistons. Les jantes de 15 pouces par 8 sont dotées de Michelin TRX en 210/55 R390.
  • 4 cylin. turbo 16 , 1775 cm3
  • 200 ch à 6750 tr/m
  • 255 nm à 4000 tr/m
  • 1145 kg - à vide DIN
  • 0 à 100 km/h : 6,8 s
  • 214 km/h
  • L/l/H en M : 3,82 / 1,70 / 1,35.3
  • Voies AvAr : 1,43 / 1,43 m
  • Empattement : 2,54 m